Définir un cap entreprise : les 5 étapes du processus de planification stratégique

planification

Publié le : 04 avril 20235 mins de lecture

Tout chef d’entreprise a des visées à long terme concernant son activité. Pour parvenir à leurs fins, en trois à cinq ans, les dirigeants de sociétés diverses adoptent une méthode similaire, échelonnée en cinq paliers. Ces derniers auront pour conséquences des changements structurels au cœur de l’entreprise concernée, avec des priorités de financement.

La segmentation, incontournable pour commencer

Cette première étape consiste à effectuer un découpage d’activités homogènes. Les critères qui déterminent ces catégories dépendent de chaque entreprise, chacune ayant sa spécificité. Les sous-ensembles peuvent correspondre à des produits réalisés par la firme, à des prestations qu’elle fournit, réunis en plusieurs domaines d’activités analogues du point de vue stratégique. Ces DAS (domaines d’activités stratégiques) ont chacun leurs éléments de succès. La segmentation dans ce plan stratégique permet de cerner les attentes et de dresser un profilage de clientèle fiable afin d’adapter les produits ou services de l’entreprise à la demande.

Le cycle de vie « produit »

Ce concept représente la deuxième étape du plan stratégique en entreprise. Il s’agit de la méthode qui évalue l’impact environnemental généré par la fabrication du produit que lance la société en question. Cette formule sert à concrétiser une démarche d’éco-conception, qui se décline en plusieurs étapes successives, du développement jusqu’au déclin prévu de cette nouveauté. La finalité de cette démarche ne se limite pas au gain environnemental puisque ce retour d’expérience permet en outre de mieux connaître le produit en question. La synergie au sein de l’entreprise s’en trouve améliorée, tout comme les relations avec d’autres interlocuteurs, en dehors du cadre professionnel.

La compétitivité en troisième position

Dans le domaine entrepreneurial, la compétitivité consiste à préserver et même étendre ses parts de marché. Une firme compétitive sait également maintenir ses positions face à la concurrence. De telles capacités impliquent de savoir innover avec efficacité. La maîtrise des acquisitions et des flux entre en ligne de compte mais c’est toute l’organisation qui se voit repensée lors de cette phase. La mise en place d’un processus qualité s’avère indissociable de la compétitivité d’une entreprise. Cette initiative lui permet de maintenir son activité et sa production en adéquation avec la demande de la clientèle. Cette dernière doit être bien analysée.

Le ciblage de la clientèle

Ce stade constitue l’avant-dernière marche du plan stratégique. Les actions réalisées à ce niveau du parcours permettent de déterminer le type de clients susceptibles d’acheter le produit de l’entreprise. L’offre de la concurrence est étudiée avec rigueur pour se différencier en termes de qualité comme producteur ou prestataire de services, par rapport aux sociétés du même secteur d’activité. La satisfaction de la clientèle reste le cap fixé. Pour y parvenir, plusieurs stratégies sont possibles, toujours en lien avec le marketing. Le ciblage dit sociodémographique fait figure de formule flexible, qui s’adapte à différents produits et services.

Le positionnement de votre offre

Ce dernier palier équivaut à la mise en place d’une véritable individualisation de votre offre, qu’il s’agisse de produits à vendre ou de services. Ce que vous proposez à vos prospects et à votre clientèle doit être attractif, tout en présentant une valeur ajoutée. Vous gagnerez ainsi des parts de marché en devenant une référence, unique en son genre. La clientèle peut préférer votre entreprise à une autre pour diverses raisons : votre image de marque, le lieu où vous exercez votre activité, la rareté de vos produits et bien d’autres critères.

Plan du site